in ,

Une jeune fille de 17 ans défigurée par son violeur pour avoir demandé le divorce

Agressée avec une lame de rasoir Khaoula avait été contrainte d’épouser son violeur en 2013, permettant ainsi à son violeur d’échapper aux poursuites judiciaires. A l’âge de 17 ans, elle a finit par demander le divorce. Mais les procédures risquent de lui coûter moins cher que son visage entièrement défiguré par son mari. Celui-ci l’aurait agressé, samedi dernier, avec une lame de rasoir, occasionnant de multiples entrailles au visage de la jeune fille.

40 points de suture

Evacuée à  l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, Khaoula aurait dû subir une quarantaine de points de suture sur son visage et des dizaines d’autres sur son bras, suite à son agression. Selon Hassan Lagbouri, un médecin de l’hôpital où elle a été admise, Khaoula aurait reçu une cinquantaine de coups au visage et une vingtaines sur ses mains et ses bras.

Les ONG locales dénoncent

La jeune victime est soutenue actuellement par plusieurs ONG locales qui réclament justice après une telle acte de barbarie, notamment sur une mineure.]]>

16
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
DTC
Invité
DTC

Sans déconner, quel pays de barbares

Davis Jefferson
Invité
Davis Jefferson

C’est normal au Maroc, ils en sont au Néolithique là-bas.

Nestor
Invité
Nestor

Je trouve très maladroite la formulation “une jeune Marocaine a décidé de demander le divorce. Une grossière erreur de sa part”. Comment peut-on dire qu’elle a fait une quelconque “erreur” en voulant divorcer de son violeur? Cela reviendrait à reporter une partie de la responsabilité du crime sur la victime.

Nadia
Invité
Nadia

Lier ce crime à la race, au pays ou à la couleur de la peau est lamentable et mesquin. Les crimes commis sur des femmes de la part des hommes sont universels, et à ce que je saches, les plus grands sadiques ne se trouvent pas qu en Afrique.

Nadia
Invité
Nadia

Pour répondre à Marie, cette histoire remonte à une année si ma mémoire est bonne. Je ne juge ni les parents de la victime ni la victime elle-même mais je souhaite la pire sentence à ce criminel qui a échappé à la loi en se mariant avec sa victime. Si j ai réagit, c est uniquement par rapport à la stigmatisation et aux clichés. Je me demande vraiment qui est l’arriéré dans l histoire! étant donné que que certaines loi en europe sont loin d’être un exemple à suivre.