Une manifestante contre l’offensive en Ukraine interrompt le journal télévisé russe

Pendant le journal télévisé le plus regardé de Russie, une femme a fait irruption avec une pancarte critiquant l’invasion russe de l’Ukraine lundi 14 mars dans la soirée.

La scène s’est produite sur le plateau de « Vremia » (« le temps »), le principal programme d’information du soir de la plus puissante chaîne télévisée du pays, Pervy Kanal, que la femme surgit derrière la célèbre présentatrice Ekaterina Andreïeva qui était en train de parler. On a pu lire sur la pancarte : « Non à la guerre. Ne croyez pas à la propagande. On vous ment ici. Les Russes sont contre la guerre », sur laquelle le drapeau de l’Ukraine et celui de la Russie sont dessinés. La présentatrice a continué de parler quelques secondes pendant que la manifestante a scandé « Non à la guerre ». La chaîne s’est précipitée à la diffusion d’un reportage sur les hôpitaux, mettant fin au direct sur le plateau. L’ONG de défense des droits des manifestants OVD-Info, présentant cette femme comme une employée de la chaîne, Marina Ovsiannikova, a affirmé qu’elle avait été arrêtée et emmenée au commissariat. La jeune femme pourrait être poursuivie pour avoir « discrédité l’utilisation des forces armées russes ».

Source : BFMTV

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires