in

Manche : le naufrage des migrants au large de Calais fait 27 morts, quatre passeurs interpellés

Un navire militaire à la recherche de migrants dans la Manche entre Calais et Sangatte dans la Pas de Calais, le 1er septembre 2020 - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

Mercredi 24 novembre, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait état de 27 migrants morts noyés, dont « cinq femmes et une petite fille »,dans le naufrage de leur embarcation, partie des côtes près de Dunkerque, mercredi, pour tenter de traverser vers la Grande-Bretagne; deux autres migrants ont pu être sauvés même si « leur vie est en danger car elles souffrent de grave hypothermie » et une personne resterait introuvable.

 

Des sauveteurs, des gendarmes, des policiers, des pompiers, du personnel hospitalier et des agents de l’État ont été mobilisés.

De son côté, le Premier Ministre Jean Castex a regretté une « tragédie ». Une réunion interministérielle sur « les traversées de migrants dans la Manche », aura lieu ce jeudi à 8h30, selon Matignon.

Pour sa part, le président Emmanuel Macron a annoncé, mercredi soir, que « la France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière », promettant « tout sera mis en œuvre pour retrouver et condamner les responsables » de cette tragédie. Il a réclamé le « renforcement immédiat des moyens de l’agence Frontex aux frontières extérieures de l’UE » et « une réunion d’urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire ».

Convoquant une réunion interministérielle de crise, le chef du gouvernement britannique Boris Johnson s’est déclaré « choqué, révolté et profondément attristé ». Lors d’un entretien téléphonique, Boris Johnson et Emmanuel Macron ont été d’accord sur l’importance de « l’urgence d’accroître leurs efforts communs afin de lutter contre les traversées mortelles » de la Manche par des migrants.

Source : Le Progrès

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires