40 morts sur 119 cas de peste déclarés à Madagascar

1
249

2 cas dont 1 mort dans la capitale A la même date, l’OMS a également recensé 2 cas de peste bubonique dans la capitale de Madagascar, dont 1 mort. Le premier cas de contamination a par ailleurs été enregistré au mois d’août dernier, dans un village,  et est décédé le 3 septembre dernier. L’OMS déplore un système de santé trop faible dans le pays, pouvant favoriser un développement assez rapide de l’épidémie dans tout le pays.

“Il y a maintenant un risque d’un rapide développement de la maladie due à la haute densité de population (…) et aux faiblesses du système de santé”.

Les mouches et les rats en cause

La bactérie responsable de la peste est véhiculée par les mouches, puis se développe chez les rats. Chez l’homme, la maladie de la peste se manifeste sous forme bubonique. Elle peut provoquer la pneumonie chez une personne infectée si elle atteint les poumons. Dans ce cas, la maladie peut tuer un individu en seulement 24 heures, et se transmet facilement par la toux.

Traitement par antibiotiques

Il existe un traitement par antibiotiques capable de soigner la peste si elle est diagnostiquée à temps. Cependant, faute de soins adéquats et faute de consultation aussi dans les endroits les plus éloignés de la capitale, de nombreuses personnes meurent de cette maladie. L’OMS et la BAD ont mis en place une force spéciale nationale pour combattre l’épidémie qui a déjà fait 39 victimes en 2013.]]>

1 COMMENT

  1. Bravo à 99% des journalistes qui n’ont comme seule source la dépêche AFP : vous avez tous repris l’info des mouches comme vecteur de la peste, alors qu’il s’agit en réalité de PUCES. Une mauvaise traduction d’un journaliste de l’AFP surement, qui a confondu “fleas” (les puces) et “flies” (les mouches)…. Un simple tour sur le site de l’OMS aurait pourtant permis de vérifier l’info !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here