Emmanuel Macron souhaite « doubler les policiers sur le terrain d’ici à 2030 » et fixer à 300 euros l’amende pour le harcèlement de rue

pixabay

Ce lundi 10 janvier, en déplacement à Nice pour l’inauguration d’un hôtel des polices, le président Emmanuel Macron a affirmé qu’il comptait supprimer les tâches annexes et réorganiser le système policier pour qu’il y ait « 3.000 agents de plus sur la voie publique ». « Il y a un droit à la vie tranquille et on ne cède rien devant quelques incivilités que ce soit, mais encore faut-il y mettre les moyens », a-t-il souligné.

Outre son intention de tripler l’amende pour le harcèlement de rue, le chef de l’État a également déclaré une généralisation des amendes forfaitaires délictuelles (AFD) pour les délits sanctionnés par des peines inférieures à un an de prison. Selon lui, un organisme central sera aussi créé pour combattre les trafics de stupéfiants et les points de deal. Une « Force d’action républicaine » interviendra en cas d’urgence dans certains quartiers.

Source : Le Dauphiné Libéré

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires