in ,

Lyon : le cordon bleu est symbole de la malbouffe à la cantine, un produit ultra-transformé

Crédit photo : iStock / margouillat photos

Le cordon bleu ne sera plus servi dans les menus des cantines lyonnaises à partir de l’année scolaire 2022 selon la décision de la municipalité puisque selon elle, c’est « le fer de lance des produits ultra-transformés, et à ce titre il n’a plus de raison d’être dans les menus des élèves lyonnais ».

« Un produit ultra-transformé, c’est un aliment industriel de mauvaise qualité cuisiné avec des ingrédients de mauvaise qualité, souvent en usine, et auquel on a ajouté des aliments qui ne sont pas utiles. Pour le cordon bleu par exemple, on y ajoute de l’huile, du sel… des ingrédients qui vont donner une envie d’en reprendre », selon l’explication d’Anne-Laure Laratte, diététicienne nutritionniste.

Selon une enquête diffusée par Arte, en février 2021, qui montre ce que Lyon reproche au cordon bleu, il nécessite généralement que de 5 ingrédients (une escalope, du fromage, du bacon, de la chapelure et un œuf) alors que les cordons bleus industriels en comptent une trentaine.

« Au lieu de prendre une escalope, les industriels qui font des cordons bleus prennent des viandes de mauvaise qualité, de la cuisse, de l’aile, de la peau de poulet, la mixent, y ajoutent du sucre, du sel afin de donner du goût à un aliment qui n’en a pas. Mais si vous faites vous-même votre cordon bleu, avec des bons produits, il n’y a pas de problème à en consommer », selon la diététicienne.

Et le « bannir des cantines est surtout symbolique plus qu’efficace » et cela « permet d’alerter sur les problèmes des produits ultra-transformés qui peut faciliter l’obésité ».

Source : Yahoo.fr

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires