Lucy est rousse, Maria est métisse : elles sont jumelles

2
1709

Lucy et Maria Aylmer, originaires de Gloucester au sud-ouest de l’Angleterre, sont deux sœurs jumelles et pourtant aucun trait physique ne les lie. Agées de 18 ans, Lucy est rousse aux yeux bleus et au teint très clair, Maria a pourtant le teint métissé, les yeux marrons et les cheveux bruns frisés. Il s’agit d’un cas d’une extrême rareté, qui n’apparaît qu’une fois sur mille naissances de jumeaux, selon un spécialiste. Lucy et Maria sont des fausses jumelles. Elles ne sont donc pas issues de la même cellule œuf mais de deux ovules différentes fécondées par deux spermatozoïdes au même moment. Les faux jumeaux ne se ressemblent pas parfaitement. Ils sont parfois de sexes différents. Cependant, dans le cas des sœurs Aylmer, rien ne laisse à croire qu’elles sont sœurs et encore moins jumelles. jumelles Donna Douglas, leur mère, est d’origine anglaise et jamaïcaine. Leur père est britannique. Lucy a reçu les gênes du côté de son père, notamment de celles de sa grand-mère paternelle qu’elle décrit comme “une femme au teint rose typiquement anglais”. Maria a, quant à elle, plutôt hérité de celles des ancêtres de sa mère. Les jumelles ont une grande sœur et deux grands frères qui eux, ont une couleur de peau située entre le blanc porcelaine de celle de Lucy et le mat de Maria. Lucy a raconté au Daily Mail que la découverte des différences des deux jumelles “fut un vrai choc” pour leur mère “car les choses comme la couleur de la peau n’apparaissent pas sur les échographies, avant la naissance”, “Quand la sage-femme nous a présentée elle est restée sans voix”. Aylmer family La famille Aylmer   [caption id="attachment_11206" align="aligncenter" width="470"]Aylmer Les jumelles, leurs frères et sœurs et leur mère (de gauche à droite: Maria, George 23 ans, Chynna 22 ans, leur mère Donna, Jordan 21 ans et Lucy)[/caption]    ]]>

2 COMMENTS

  1. “ll s’agit d’un cas d’une extrême rareté, qui n’apparaît qu’une fois sur mille naissances de jumeaux”…Oui, dans la mesure où les cas de gémellité métisses sont rares. Ces jumelles dyzigotes (fausses jumelles) ont un génome qui serait identique à celui de deux soeurs “simples”. Parmi les fratries issues de couples mixtes, il n’est pas rare de voir l’un des enfants très clair (blond, yeux bleus) et l’autre plus métissé (teint mat, yeux foncés).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here