Libérez votre trajet : La trottinette électrique en libre-service à Marseille.

En cette nouvelle année qui a commencé, la cité phocéenne s’est montrée intransigeante envers les entreprises opérant des trottinettes électriques en demandant une amélioration de la qualité de leurs prestations. En effet, l’attribution de la convention était conditionnelle à ces exigences préalables. Au fur et à mesure que l’échéance de l’accord convenu avec les différents opérateurs approche, l’adjointe en charge des mobilités, Audrey Gatien, a pris l’initiative de faire un point de situation pour s’assurer du respect des règles imposées par la ville de Marseille.

Trottinettes électriques à Marseille : un service qui s’améliore

La ville de Marseille a demandé aux opérateurs de trottinettes électriques d’améliorer leur service en termes de stationnement et de qualité globale en fin d’année 2022. En février 2023, des mesures supplémentaires ont été prises pour réguler le stationnement gênant, et la ville travaille toujours à améliorer le service pour répondre aux problèmes de transport en commun peu développés dans la ville.

Trouver une meilleure organisation de l’espace public

Selon l’adjointe au maire chargée des mobilités, l’objectif actuel est de trouver une meilleure organisation de l’espace public pour limiter les problèmes de coexistence entre les usagers. La question des infrastructures cyclables est soulevée, car une circulation de ville non aménagée met en danger les utilisateurs. La sécurité des trottinettes sera également renforcée par un contrôle et une réduction de leur vitesse dans les zones piétonnes. La possibilité de réduire le nombre de trottinettes en circulation est envisagée pour limiter leur encombrement.

La question de la sécurité

Un décret publié en août 2023 durcit la réglementation des engins de déplacement personnel motorisés (EDPM), avec notamment un âge minimum pour conduire une trottinette électrique qui passe de 12 à 14 ans, et des sanctions plus élevées.

Nouvelle réglementation en vigueur

Les opérateurs ont fait des efforts pour répondre aux demandes de la ville, et la suppression des trottinettes électriques en libre-service ne semble plus être à l’ordre du jour. La ville souhaite continuer à travailler pour améliorer le service et limiter les inconvénients pour les usagers et les piétons. La suite des décisions sera prise dans un mois.

source originale : france3-regions.francetvinfo.fr
mode d’écriture : automatique par IA