in

Assises des mineurs de Saône-et-Loire: «L’homme au marteau» présente ses «excuses» à l’ouverture de son procès

Ce lundi 3 mai, «l‘homme au marteau», un jeune homme de 17 ans lors de sa revendication des attaques au nom de la «défense de la patrie française», fin 2017, a demandé pardon à l’ouverture de son procès aux assises de Saône-et-Loire.

«Je souhaiterais d’abord présenter des excuses publiques», a affirmé l’étudiant au cours d’une courte discussion ouverte au public avant son procès qui a lieu à huit clos. Le jeune homme, revêtu d’un jean et d’une chemise, a voulu  «que (sa) défense soit rendue publique pour éviter que soient dites des contre-vérités dans les médias» aussi, mais la cour a refusé et fixé au contraire un régime de «publicité restreinte» encore plus rigoureux, en accentuant la minorité de l’accusé au moment des faits ainsi que sa «personnalité».

Pour rappel, le jeune homme avait communiqué à des quotidiens régionaux un mail réclamant de nombreuses attaques au marteau ayant légèrement blessé trois individus à Dijon, fin septembre 2017. Dans ce courriel, un «commando de défense du peuple et de la patrie française» disait prévoir de «contrer l’islamisation» de la France et déclarait que les victimes avaient été «choisies» pour des raisons déterminées: le port du voile et leur couleur de peau, d’où une coïncidence partielle avec les faits. Le «groupe» admettait également une attaque au marteau, le 15 septembre 2017 à Chalon-sur-Saône, commise au cri d’«Allah Akbar».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments