Le leader du collectif LKP Guadeloupe, Elie Domota, a été remis en liberté après avoir été placé en garde à vue jeudi à la suite d’une manifestation contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale

« La garde à vue de M. Elie Domota a été levée. L’intéressé est convoqué devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre le 7 avril 2022 des chefs de violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique sans ITT et refus de se soumettre aux prélèvements obligatoires », selon le parquet.

Des gaz lacrymogènes avaient été tirés après des jets de pierres des manifestants qui ont forcé le passage et Elie Domota avait été menotté dans le dos par les gendarmes.

L’épidémie dans la Guadeloupe a connu un regain avec une multiplication par trois du nombre de nouveaux cas en une semaine et de plus en plus préoccupant.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires