in

Le procès de Michael Kovrig, deuxième Canadien détenu en Chine, a commencé

Le procès de Michael Kovrig, ressortissant canadien détenu en Chine depuis plus de deux ans pour des accusations d’espionnage, a débuté lundi à huis clos dans un tribunal de Pékin. Cette audience fait suite au procès d’un autre Canadien, Michael Spavor, jugé vendredi dernier dans un tribunal de la ville de Dandong, dans le nord-est du pays.

Le procès d’un deuxième Canadien détenu en Chine depuis plus de deux ans pour “espionnage” s’est ouvert, lundi 22 mars, à Pékin, le Canada dénonçant une détention “arbitraire” en réponse à l’arrestation d’une femme d’affaires chinoise à Vancouver.

Ils risquent tout deux une peine de prison à perpétuité. Mais selon des observateurs, les probables condamnations des deux Canadiens à des peines d’emprisonnement pourraient au bout du compte faciliter un accord diplomatique sur leur libération et leur retour au Canada. Les deux hommes ont été arrêtés en décembre 2018, peu après l’interpellation au Canada d’une dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, à la demande des États-Unis. Ottawa accuse le régime communiste d’avoir arrêté ses deux ressortissants par mesure de représailles, ce que Pékin dément.

Comme lors du premier procès vendredi, les représentants de l’ambassade du Canada en Chine n’ont pas été autorisés à assister à l’audience.

La nature exacte des accusations contre les deux Canadiens n’est en revanche pas connue.

En mars 2019, l’agence de presse officielle Chine nouvelle avait rapporté que Michael Kovrig, qui travaillait pour l’association Crisis Group, était soupçonné d’espionnage et de vol de secrets d’État et que Michael Spavor était une de ses principales sources d’information. Ce dernier était en contact depuis la Chine avec la Corée du Nord, pays dans lequel il organisait des voyages, notamment de personnalités reçues par le dirigeant Kim Jong Un.

L’ancien ambassadeur du Canada en Chine, Guy Saint-Jacques, a dit s’attendre à ce que les deux verdicts soient annoncés dans la semaine par la justice chinoise.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments