in

Le photojournaliste Christian Lantenois agressé à Reims, sorti du coma

 

Christian Lantenois est sorti du coma artificiel. Le photojournaliste de L’Union, violemment agressé à Reims alors qu’il était en reportage avec un collègue le 27 février dernier dans le quartier Croix-Rouge, est toujours dans un état « très préoccupant », souligne le journal régional, qui rapporte l’information. L’enquête déclenchée suite à cette agression se poursuit. Deux hommes, âgés de 21 ans, ont été mis en examen. L’un d’eux est suspecté d’être l’auteur des coups. Il est poursuivi pour « tentative de meurtre aggravé ».

Anes Saïd Khebbeb, le premier suspect, est en détention provisoire et devra prochainement s’expliquer devant la juge d’instruction en charge de l’affaire. Abasse Dianka, mis en examen pour « participation à un groupement en vue de préparer des actes de violences ou des dégradations », est lui sous contrôle judiciaire.

Les enquêteurs s’attachent désormais à identifier les 12 autres individus présents ce jour-là. Ils sont recherchés pour « participation à un groupement en vue de commettre des faits de violences ou de dégradation », mais aussi « non-assistance à personne en péril ».

En plus de l’enquête judiciaire, directement liée à l’agression, trois enquêtes internes sont menées par les inspections générales de l’administration (IGA), la police nationale (IGPN) et la justice (IGA). La raison ? La situation irrégulière du premier suspect, condamné à huit reprises pour des faits de vols avec effraction, violences et usage de stupéfiants.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments