in

Le Pape maintient son voyage historique en Irak

Malgré une dégradation du climat sécuritaire sur place avec des attaques à la roquette des milices chiites sur des bases ou des installations de l’armée américaine, François décollera vendredi de Rome pour Bagdad pour un déplacement de trois jours en Irak, son premier depuis le début de la pandémie de Covid-19 mais surtout le premier d’un pape catholique sur l’une des terres des chrétiens d’Orient.

Le souverain pontife visitera les différentes communautés chaldéenne, assyrienne et syriaque du pays. Il se rendra samedi à Nassirya dans le sud où il s’entretiendra avec le grand ayatollah Ali al-Sistani pour un épisode inédit du dialogue islamo-chrétien. Dimanche, il célébrera la messe à Erbil, capitale du Kurdistan irakien après avoir rendu hommage aux chrétiens de Qaraqosh, persécutés massivement par Daech, et un arrêt à Mossoul où il devrait appeler les croyants au pardon et à la réconciliation.

“Je viens parmi vous comme un pèlerin de paix (…) après des années de guerre et de terrorisme”, a signalé le pape dans un message vidéo au peuple irakien rendu public à la veille de son départ.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments