in

Le journaliste algérien Khaled Drareni et plus de 30 détenus d’opinion sont libérés vendredi

Promesse tenue. Plus de 30 détenus d’opinion en Algérie, dont le journaliste et militant Khaled Drareni, ont été libérés vendredi à la faveur d’une grâce présidentielle accordée à trois jours du 2e anniversaire du soulèvement populaire du Hirak. « Au total, 33 personnes ont été libérées jusqu’ici.

Des photos et vidéos relayées sur les réseaux sociaux ont montré des détenus retrouvant leurs proches dans plusieurs régions, dont ceux emprisonnés au centre pénitentiaire de Koléa, près d’Alger. Parmi eux, Khaled Drareni, devenu le symbole du combat pour la liberté de la presse en Algérie, qui a été condamné à deux ans de prison en septembre dernier pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale ».

Selon l’un de ses avocats, Abdelghani Badi, il s’agit d’une mesure de « liberté provisoire ». Le journaliste est en attente d’une décision de la Cour suprême le 25 février sur son pourvoi en cassation. Sa condamnation avait suscité l’indignation en Algérie et à l’étranger.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments