in ,

Joyanae, la petite fille de 18 mois, violée et tuée, a vécu l’enfer

Crédit photo : AFP

Elle était morte le 19 novembre 2017 au centre hospitalier d’Agen et l’autopsie a montré qu’elle a été violée et tuée par les« lésions ». Sa mère et son beau-père devant la cour d’assises.

D’après ce qu’ont raconté les proches de la petite fille, elle vivait vraiment le calvaire. Elle ne voulait plus rentrer à la maison, elle avait perdu énormément de poids lors des deux dernières semaines.

Elle et sa mère vivaient avec Dimitri, son beau-père, un martiniquais âgé d’une trentaine d’années.

L’officier de police avait constaté un « viol aggravé » et lors de la perquisition du domicile, il y avait du sang. Et le couple était placé en garde à vue.

Sa mère a des problèmes psychologiques et n’était pas présente au procès. Des questions sont encore en suspens et le procès encore en cours.

Source : Yahoo.fr

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires