Deux journalistes haïtiens ont été assassinés par un gang en périphérie de Port-au-Prince

Ces journalistes s’étaient rendus dans la zone de Laboule 12, une zone sous contrôle de bandes armées, pour un reportage ; Wilguens Louissaint et Amady John Wesley sont morts dans une fusillade et un autre journaliste avait réussi à s’enfuir.

Le pays est plongé dans une crise politique qui s’est aggravée par l’assassinat du président Jovenel Moïse il y a six mois et la situation sécuritaire ne cesse de se détériorer depuis.

Selon le Centre d’analyse et de recherche en droits humains, basé à Port-au-Prince, environ 950 enlèvements ont été enregistrés en 2021.

Aucune opération d’ampleur contre les gangs n’avait pu être menée par la police haïtienne qui est sous-équipée face à ces gangs criminels. Quatre policiers avaient même été tués lors d’une tentative dont leurs corps n’avaient jamais pu être récupérés.

Diego Charles, journaliste avait déjà été tué en juin 2021. Vladjimir Legagneur, un photojournaliste, n’est jamais revenu d’un reportage en mars 2018 et les enquêtes sur les meurtres de journalistes, en juin et octobre 2019 n’ont rien donné jusqu’à présent.

Source : France 24

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires