La journaliste russe qui a brandi une pancarte va quitter sa chaîne

Marina Ovsiannikova, la journaliste russe qui a fait irruption lors d’un journal télévisé russe avec une pancarte critiquant l’invasion russe de l’Ukraine lundi 14 mars dans la soirée, a assuré jeudi quitter la chaîne Pervy Kanal de son propre chef.

Elle a déclaré dans une interview à la chaîne d’informations en continu France 24 : « Aujourd’hui je me suis rendue à Ostankino (siège de la chaîne à Moscou), j’ai transmis tous les documents pour mon licenciement sur ma décision », expliquant avoir voulu « envoyer un message fort pour dire que les Russes sont contre la guerre, qu’il ne faut pas se fier à la propagande et ce qu’on dit à la télé et qu’il faut faire cette distinction entre le mensonge et la vérité ». Interrogée sur le discours officiel contre les militants antiguerre en Russie, elle s’est défendue : « J’ai peur, bien sûr, mais je ne pense pas que je fais partie de la racaille ». Cette dernière a rejeté l’offre d’asile du président français Emmanuel Macron, elle ne veut pas quitter son pays. « Je ne veux pas quitter notre pays. Je suis patriote, mon fils l’est encore plus ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires