in

Jeux olympiques de Tokyo : un premier cas de dopage avec Mark Odhiambo, sprinter kényan

© Patrick Smith / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Samedi, l’Agence de contrôles internationale (ITA) a annoncé que le sprinter kényan Mark Odhiambo, 28 ans, a été testé positif à la méthastérone et ses métabolites (stéroïde). Pendant les Jeux olympiques de Tokyo, c’est le premier cas de dopage détecté, le sprinter a alors été suspendu provisoirement quelques heures avant son entrée en lice pour les séries du 100 m.

Dans un communiqué, le responsable de l’ensemble du programme antidopage aux Jeux olympiques de Tokyo a expliquer dans un communiqué que l’échantillon a été prélevé le 28 juillet à Tokyo même. Détenteur d’un record en 10 sec 05 sur la ligne droite, Mark Odhiambo a fait appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Concernant un sportif kényan de l’histoire des Jeux olympiques, c’est le deuxième cas de dopage détecté.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments