Iran : « Vivre avec des animaux domestiques représente un problème social destructeur », selon les députés ultraconservateurs

Foter

La proposition de loi sur l’interdiction d’élever des animaux domestiques met en colère les habitants de Téhéran, en cas de non-respect à cette loi, le propriétaire de l’animal sera obligé de payer une amende de 87 euros et risque la confiscation de son animal.

Un extrait de la proposition de loi stipule : « Il est interdit d’élever, d’acheter ou de vendre, de transporter, de promener à bord d’un véhicule ou à pied et de garder chez soi des animaux sauvages, exotiques, nuisibles et dangereux. » Cette nouvelle a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Le chef de la commission judiciaire au Parlement Moussa Ghazanfarabadi, qui a signé le texte a expliqué : « C’est juste une proposition de loi. Son aboutissement est une autre affaire. »

Source : TV5 Monde

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires