L’incendiaire présumé du Parlement en Afrique du Sud est accusé de « terrorisme »

Zandlile Christmas Mafe, 49 ans, a été accusé ce mardi après une brève comparution devant un tribunal du Cap ; il est « coupable de délit de contravention aux provisions de (…) protection de la démocratie constitutionnelle contre le terrorisme et activités associées », d’après l’acte d’accusation.

Il était arrêté dimanche alors qu’il se trouvait dans l’enceinte du parlement. D’après un autre sans-abri qui se trouvant dans l’enceinte du parlement, il était entré par effraction avant que l’incendie se déclenche.

Il est du coup accusé d’entrée par « effraction », « d’avoir mis le feu aux bâtiments du parlement » et d’avoir volé « des ordinateurs portables, de la vaisselle et des documents ». Mais l’avocat de la Défense, Dali Mpofu, affirme que Mafe était conduit en observation médicale le 3 janvier puis diagnostiqué avec une « schizophrénie paranoïaque ».

Une trentaine de manifestants étaient venu devant le tribunal mardi, à l’ouverture de l’audience avec de pancartes « Liberez Mafe ! », « Il est innocent ! ».

Source : Yahoo actualités

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires