Un hôpital à Reims a oublié d’informer une famille du décès de leur père, les enfants du défunt exigent une explication de la part de l’hôpital, des investigations en interne sont en cours

Jean-Claude Verbaeys a expliqué auprès du journal local : « Il est dé­cédé dans la nuit, vers 2 heures du matin. Per­sonne n’a pré­venu la per­sonne de confiance, ni que l’état de notre père s’ag­gra­vait, afin que nous puis­sions l’ac­com­pa­gner au mo­ment de sa mort, ni, ce qui est pire, de son décès. Et cela, pen­dant 36­ heures, lorsque je suis ar­rivé, son voi­sin de chambre m’a fait sa­voir qu’il avait été trans­féré. J’ai cher­ché une in­fir­mière. J’ai trouvé ma ré­ponse en salle de repos où l’in­fir­mier que j’avais vu deux jours avant est venu vers moi en consta­tant que je n’avais pas été pré­venu. »

Légalement, l’hôpital à 24 heures pour prévenir les proches. Georges Verbaeys, âgé de 97 ans, souffrait d’une longue maladie, hospitalisé depuis la mi-novembre. La di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment les a promis de donner des explications prochainement.

Source : Le Parisien

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires