in ,

Le parti Hongrois d’extrême droite Jobbik gagne un siège au parlement

Les opposants principaux de Jobbik Le président du congrès juif mondial, Ronald Lauder a déclaré que Jobbik était « un parti extrémiste qui promeut la haine », au cours d’une commémoration annuelle de l’Holocauste. Cette célébration annuelle nommée « Marche pour la Vie » a rassemblé le dimanche 12 avril 2015, des milliers de personnes à Budapest. La Hongrie est actuellement gouvernée par le parti de droite Fidesz de Viktor Orbane, depuis 2010. Bénéficiant de deux tiers du parlement, cette formation composée par les jeunes alliés Chrétiens démocrates a été éclaboussée par des soupçons de corruption et par le vote de mesures arbitraires, comme le taxe sur l’internet, retirée par la suite. En février 2015, une élection partielle remportée par un candidat soutenu par les partis de gauche a fait perdre la majorité absolue au Fidesz. D’après Csaba Toth, analyste du Republikon Institute, Jobbik risque de s’aligner comme second candidat face à Fidesz aux élections de 2018. Selon un sondage Ipsos de mars 2015, les élections voteraient à 21% pour Fidesz et 18% pour Jobbik. De plus, une autre enquête a révélé que des électeurs de Fidesz en 2014, ont voté Jobbik en 2015. Selon Gabor Vona, le peuple souhaite un changement radical et Jobbik constitue leur alternative.]]>

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments