in

Hong Kong : Pékin contre-attaque les sanctions américaines

Washington a fait pression et a promulgué mardi un décret mettant fin au traitement préférentiel établi avec Hong Kong.
La riposte chinoise ne s’est pas fait attendre. Mercredi 15 juillet, Pékin a menacé les États-Unis de représailles après la promulgation par le président américain Donald Trump d’une loi prévoyant des sanctions contre la “répression” de Pékin dans son territoire autonome de Hong Kong, il a annoncé la fin du régime économique préférentiel accordé par les États-Unis au territoire autonome, centre financier international majeur.
L’imposition fin juin par Pékin d’une loi draconienne sur la sécurité nationale dans l’ex-colonie britannique y fait craindre un recul des libertés. Washington, Londres et plusieurs capitales occidentales ont exprimé leur opposition.
Le décret rompt le traitement économique, commercial préférentiel en vigueur, privilège spécial, traitement économique spécial et exportations de technologies sensibles. Ce décret met Hong Kong au même titre que la Chine aux yeux des Etats-Unis. Donald Trump affirme aussi n’avoir aucune intention de rencontrer le président chinois Xi Jinping pour apaiser les tensions.
Le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé mercredi dans un communiqué cette loi américaine comme “une ingérence flagrante dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine”. “Afin de sauvegarder ses intérêts légitimes, la Chine apportera la réponse nécessaire et imposera des sanctions aux personnes et aux entités américaines concernées”, a-t-il averti.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments