L’armée russe tire sur des femmes et des filles et les écrasent avec des chars en plein milieu des rues à Irpen

D’après Alexander Markushin, le maire d’Irpen, plusieurs civils sont décédés dans la ville à cause des bombardements et des mines ; la majorité des morts ont été découverts dans les rues Pushkinskaya et Lermontov, ce dimanche 3 avril.

« Les Russes tirent sur des civils après leur avoir lié les mains derrière le dos ; les cadavres sont partout dans l’oblast de Kiev, dans les rues, dans les voitures, dans les cours des gens », a dévoilé une journaliste ukrainienne, Anastasiia Lapatina, sur Twitter, faisant état des fosses communes pleines de corps non identifiés.

Source : Nouvelles du monde

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires