Le grand équipementier automobile, le groupe Michelin se lance dans la révolution du pneu pour un budget annuel  d’un milliard d’euros

Pixabay

Le groupe a pour objectif de passer de 28 % à 40 % de matériaux recyclables et bio-sourcés d’ici 2030 ; il veut utiliser de nouveaux matériaux plus résistants qui pourra supporter la charge et de gagner en autonomie et aussi de réduire le niveau de bruit à l’intérieur du véhicule grâce à une mousse.

« Notre dernière génération de pneumatiques permet de progresser sur l’autonomie d’un véhicule de 7 à 10 ou 15% », selon Éric Vinesse, directeur recherche et développement du groupe.

« On a développé des technologies très particulières qui sont une mousse qui se met à l’intérieur du pneu et qui permet de réduire le niveau de bruit à l’intérieur du véhicule. C’est encore plus présent, bien sûr, dans les véhicules électriques dans lesquels il n’y a pas d’autres bruits », selon l’explication de Cyrille Roget, le directeur de la communication scientifique de l’entreprise.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires