in

Google: condamné pour avoir attribué ses propres étoiles aux hôtels français

Google va payer une amende d’un million d’euros en France pour avoir constitué un “classement trompeur” des hôtels de l’Hexagone, substituant une classification établie selon ses propres critères à celle, officielle, allant d’une à cinq étoiles, a annoncé lundi la Répression des fraudes.

À la différence d’autres pays, la France possède en effet sa propre classification, allant d’une à cinq étoiles, établie par Atout France, l’agence de développement touristique sous contrôle de l’Etat. Face à une clientèle toujours plus influencée par les avis sur Internet, de nombreux hôteliers contestaient, depuis 2008, le barème utilisé par Google. Plusieurs d’entre eux avaient d’ailleurs récemment déposé plainte auprès du gendarme de la concurrence, dénonçant un “affichage sur Google d’un classement trompeur des hébergements touristiques”.

Lorsqu’un internaute entre le nom d’un hôtel sur le moteur de recherche, celui-ci voit alors apparaître une note moyenne attribuée par les utilisateurs de Google. Cette note, elle, existe toujours. Mais jusqu’en septembre 2009, en cliquant sur la fiche de présentation de l’établissement, une autre mention “Hôtel de tourisme X étoiles” apparaissait. Or, cette notation n’était attribuée non pas en fonction du classement d’Atout France mais à partir de différentes sources, telles que les retours de partenaires, les recherches effectuées sur le moteur de recherche ou encore via l’agrégation des caractéristiques de l’établissement, comme le prix, la localisation ou la taille des chambres.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments