in

Géorgie : Le contrôle du Sénat américain est en jeu

Les bureaux de vote ont fermé à 19 h locales en Géorgie mardi soir. Deux sièges de sénateurs sont en jeu dans cet État du sud-est des États-Unis qui va décider de la prochaine majorité au Congrès américain.
Les électeurs de cet État ont voté lors du second tour de sénatoriales qui détermineront la majorité au Sénat américain et donc la capacité du président élu Joe Biden à mettre en œuvre son programme.
D’après un sondage de sortie des urnes réalisé par l’institut Edison Research, environ la moitié des électeurs se disent favorables à ce que les républicains gardent le contrôle du Sénat, tandis que l’autre moitié souhaite que les démocrates deviennent majoritaires à la chambre haute du Congrès américain. L’enquête d’opinion montre aussi que la moitié des électeurs ayant voté pour ces sénatoriales ont glissé un bulletin en faveur du républicain Donald Trump lors de l’élection présidentielle de novembre dernier, et l’autre moitié des électeurs s’étaient prononcés en faveur du démocrate Joe Biden, qui a remporté l’État.
Le scrutin de mardi oppose respectivement les sénateurs républicains sortants Kelly Loeffler et David Perdue aux démocrates Raphael Warnock et Jon Ossoff. S’ils parviennent à conserver un seul des deux sièges en jeu, les républicains garderont leur majorité au Sénat. “Cette élection va être très serrée”, ont mis en garde dans l’après-midi les deux sénateurs républicains sortants, David Perdue et Kelly Loeffler. Mais si les deux candidats démocrates, Jon Ossoff et Raphael Warnock, l’emportent, la chambre haute basculera dans le camp de Joe Biden.  Les deux sénateurs républicains partent favoris dans cet État conservateur. David Perdue était arrivé proche des 50 % face à Jon Ossoff lors du premier tour. Kelly Loeffler pourrait elle bénéficier d’un important report de voix d’un rival républicain, qui avait divisé les soutiens au premier round contre Raphael Warnock, arrivé en tête.
Plus de trois millions d’électeurs, un nombre record pour une sénatoriale partielle en Géorgie, ont pu voter par anticipation, soit quelque 40 % des inscrits dans l’État.
Mais les démocrates ont espoir de l’emporter, galvanisés par la courte victoire de Joe Biden dans l’État le 3 novembre, une première depuis 1992. Ils espèrent surtout une grande mobilisation des électeurs noirs. Des républicains modérés pourraient en outre être découragés d’aller voter par les accusations répétées de fraude lancées par Donald Trump.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments