En France, le prix du carburant pourrait monter jusqu’à 2,20 euros d’ici trois semaines, selon Michel-Edouard Leclerc

Cette hausse des prix de gazole pourrait durer « si l’on refuse d’acheter du pétrole aux Russes ou s’ils décident de ne pas vendre du pétrole à l’Europe », a alerté Michel-Édouard Leclerc, le président du comité stratégique des centres Leclerc, au micro de LCI ce mercredi.

Source : LCI

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires