Le prix de la bouteille d’huile de tournesol pourrait doubler en France

Invité sur Cnews ce dimanche matin, Arnaud Rousseau, le vice-président de la FNSEA, a également indiqué que la guerre en Ukraine, le pays exportateur de divers produits en Europe, était à l’origine de cette hausse.

De son côté, Cédric Henry, le président de la FDSEA 35 et agriculteur, a évoqué la hausse des prix du pain, des pâtisseries, des œufs, du jambon, du lait, de la viande ainsi que du beurre.

« Si la farine prend 30% d’augmentation, la baguette, quant à elle, ne va pas augmenter du même pourcentage. Elle pourrait tout de même grimper de 5 ou 10 centimes. On a besoin de blé, de colza, de maïs, de soja pour nourrir les volailles. Ce sont des cultures qui nécessitent de l’entretien, avec des machines agricoles dont les prix grimpent. Le pire c’est pour les producteurs de porc ! Leurs marges étaient déjà faibles, mais avec la guerre en Ukraine, ils vont finir par mettre la clé sous la porte s’ils ne sont pas aidés », a expliqué Cédric Henry, cité par Jeanmarcmorandini.

Source : Cnews

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires