in

France : une nouvelle grève à durée indéterminée selon les routiers

Des opérations ciblées Les principales organisations syndicales regroupées dans l’intersyndicale, à savoir la CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC ne comptent pas paralyser toutes les axes routières mais préfèrent privilégier les zones d’activités, les centres de distribution et les péages. Plusieurs opérations escargots se dérouleront ainsi que des distributions de tracts de l’Alsace à l’Aquitaine en passant par l’Isère et la Bretagne entre autres.

Renouer le dialogue avec le patronat

Le Transport routier de marchandises compte près de 300.000 salariés en 2013. Leur grille salariale n’a plus augmenté depuis 2012. Si leur revendication portait auparavant sur un montant de 10 euros brut de l’heure pour les salaires minimals, les syndicats des routiers ont accepté de réviser leurs prétentions à la baisse. Seul l’OTRE représentant le patronat, lors des dernières négociations, a accepté ,la semaine du 9 mars 2015, de négocier au mieux avec les routiers. Les autres représentants du patronat tels que la FNTR, TLF et UNOSTRA restent fermes sur un montant minimal de 9,62 euros de l’heure. Actuellement, les routiers touchent 9,43 euros de l’heure en salaire minima. Cette action nationale à durée indéterminée vise à la reprise des négociations avec le reste du patronat qui est resté intransigeant depuis les dernières discussions du 9 février 2015.]]>

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments