Des fourmis de l’espèce Formica fusca sont entraînées à détecter le cancer

Ces insectes à l’odorat poussé arrivent en quelques minutes à faire la différence entre des cellules cancéreuses et des cellules humaines saines.

« Les chiens peuvent détecter les coronavirus via l’apprentissage associatif olfactif, mais l’entraînement des chiens est coûteux et prend du temps. Les insectes, comme les fourmis, ont un odorat raffiné et peuvent être rapidement dressés. Nous montrons que les fourmis individuelles n’ont besoin que de quelques essais d’entraînement pour apprendre, mémoriser et détecter de manière fiable l’odeur des cellules cancéreuses humaines », ont déclaré les chercheurs français.

Les scientifiques vont commencer les essais cliniques. Ils envisagent de tester ce dispositif avec d’autres espèces de fourmis. Ces chercheurs prévoient également d’adapter l’odorat dans des différentes tâches, comme la détection d’explosifs, de stupéfiants, d’aliments abîmés ou d’autres maladies (diabète, infections, paludisme).

Source : Ulyces

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires