Les forces de l’ordre peuvent ouvrir le feu « sans avertissement » sur les manifestants sous l’autorisation du président du Kazakhstan

« J’ai donné l’ordre de tirer pour tuer sans avertissement », selon le président Kassym-Jomart Tokaïev lors d’une allocution télévisée en affirmant que les « terroristes continuent à endommager les biens et à utiliser des armes contre les citoyens » et fait la promesse « l’élimination » des « bandits armés ».

Selon lui, il n’y aura pas de négociation avec les protestataires. D’après lui toujours, « 20 000 bandits » ayant un « plan clair » et « haut niveau de préparation au combat » ont attaqué la ville d’Almaty et que leur liquidation « sera chose faite d’ici peu ».

26 criminels armés ont été tués et 18 blessés dans les émeutes selon le ministère de l’intérieur et que tous les bâtiments administratifs ont été « libérés et placés sous protection accrue ». Des dizaines de morts et plus d’un millier de blessés ont été enregistré lors de ces violences qui se poursuivaient jeudi avec des coups de feu ; 18 forces de sécurités tués, 748 blessés et 3 000 personnes arrêtées.

Des troupes de la Russie et d’autres États voisins ont prêté mains fortes au pays selon la demande du président qui remercie ainsi les dirigeants chinois, ouzbek et turc pour leur soutien.

L’ONU appelle jeudi à toutes les parties de « s’abstenir de toute violence » et Washington réclame que le gouvernement opte « une solution pacifique ».

Source : France 24

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires