Une femme victime de violences conjugales glisse un SOS dans une ordonnance dans une pharmacie à Bas-Rhin

Pixabay

Victime de violences conjugales, une femme enceinte s’est rendue dans une pharmacie d’Illkirch dans le Bas-Rhin et a glissé un appel à l’aide dans son ordonnance. Le mot ‘SOS‘ écrit à la main. Le pharmacien a alors appelé la police qui a arrêté le conjoint.

Un petit mot et trois lettres ont suffi pour faire comprendre au pharmacien qu’une femme enceinte était sous l’emprise d’un partenaire violent. Elle a donc décidé de prévenir la police tout en essayant de gagner du temps, prétextant des difficultés à lire une ordonnance ou un médicament dont elle soupçonnait qu’il nécessiterait un appel à l’hôpital, a notamment expliqué France Bleu.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires