Une jeune femme poignardée à Nantes : elle s’est fait du mal elle-même

Trois jours après la découverte d’une jeune femme poignardée sur le pont Léopold-Sédar-Senghor à Nantes, l’enquête a été fermée le vendredi 7 mai.

Les investigations ont été menées par les enquêteurs de la sûreté départementale pour tenter d’identifier le présumé agresseur après que la victime a reçu un coup de couteau au niveau de son abdomen le mardi 4 mai.

Lors de l’enquête, aucun ADN n’a été retrouvé sur l’arme qui se trouvait à proximité de la jeune femme lors des faits.
Après avoir été soignée au CHU, cette dernière a confié aux policiers qu’elle s’est poignardée elle-même car elle traversait une période de grande souffrance.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments