L’état d’urgence décrété après 62 homicides commis en une journée par des gangs en Salvador

« Ce samedi 26 mars s’est clôturé avec 62 homicides dans le pays », a déclaré la police nationale en ajoutant « nous ne reculerons pas dans cette guerre contre les gangs, nous n’aurons de cesse de capturer et de traduire en justice les criminels responsables de ces actes ». Des chefs du gang ont été arrêtés, a rapporté 20 Minutes.

En réponse à cette violence et pour faciliter le travail de la police, le parlement a accordé l’instauration de l’état d’urgence que le président Nayib Bukele a demandé. Valable 1 mois, le décret dit qu’« un régime d’urgence est déclaré sur l’ensemble du territoire national en raison de graves troubles à l’ordre public par des groupes criminels ». Le décret autorise les arrestations sans mandat, restreint l’inviolabilité de la correspondance et des communications et restreint la liberté de réunion.

« Depuis hier nous assistons à un nouveau rebond des homicides, quelque chose contre quoi nous avions travaillé si dur. Tout en combattant les délinquants dans la rue, nous tentons de déchiffrer ce qui est en train de se passer et qui se trouve derrière et finance tout ça », a indiqué Nayib Bukele.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires