in

Éric Dupond-Moretti visé par une plainte pour  » violences psychologiques à caractère sexiste et menaces  » envers une avocate

Crédit photo : Ludovic Marin / AFP

Nathalie Tomasini, une avocate pénaliste, accuserait également le garde des Sceaux de «menaces de crimes ou délits envers les personnes dépositaires de l’autorité publique ou assimilés» et aurait déposé sa plainte, mardi 21 septembre, au tribunal judiciaire d’Évreux, selon les informations de Mediapart et du HuffPost.

Cette plainte concernerait une affaire qui remonterait en février 2020 quand le ministre travaillait encore comme avocat et défendait un homme accusé d’avoir tué son ex-femme. La plaignante était du côté des parties civiles. Ces dernières auraient été qualifiées d’« hystériques » et de « hontes du barreau » par Éric Dupond-Moretti.

Suite à une conversation avec Nathalie Tomasini, une psychiatre proche d’elle indique que « son état au téléphone montrait des signes de troubles anxieux, typiques des événements traumatisants » et que « Monsieur Éric Dupond-Moretti, avocat de la partie adverse, l’aurait, selon ses dires, traitée de : ‘saloperie de pute’ et aurait aussi levé le poing dans sa direction en disant ‘Je ne sais pas ce qui me retient‘ ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires