in

En Birmanie la junte averti les manifestants qu’ils risquent de mourir

La junte birmane a durci le ton après un week-end de violences sanglantes en avertissant les manifestants qu’ils risquaient d’en mourir, ce qui n’a pas dissuadé lundi des milliers de personnes de descendre encore dans les rues.

Trois semaines après le putsch du 1er février, la mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas avec des dizaines de milliers de manifestants dimanche, et une campagne de désobéissance civile qui perturbe le fonctionnement de l’Etat et l’économie.

L’avertissement de la junte, dimanche, est intervenu au lendemain de la journée la plus meurtrière depuis le coup d’Etat, avec le décès samedi de deux personnes à Mandalay quand la police a tiré sur la foule, et d’une troisième à Rangoun.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments