in

EDF Trading, une filiale du géant de l’électricité, perd 400 millions d’euros en début octobre en spéculant sur les marchés de lénergie

Un porte-parole d’EDF a indiqué à l’AFP que la société n’a pas encore réagi. Le ministère de l’économie a également été contacté et a refusé de faire un commentaire. Selon Le Figaro, qui a publié l’information vendredi soir, cette perte colossale aurait déjà été compensée par des gains sur le marché.

Le quotidien a indiqué que cette perte serait à cause d’un pari d’un trader qui « spéculait sur une baisse à venir de l’électricité dite « de pointe hivernale France » ». Début septembre, les prix n’ont fait qu’augmenter. Le Figaro explique que « lors d’un pari à la baisse, les dépôts de garantie réclamés au trader augmentent à chaque fluctuation à la hausse ». Il « a dû abandonner son pari au pire moment : dans les premiers jours d’octobre, lorsque le marché (…) a atteint des niveaux records, aux alentours de 200 euros le mégawattheure ».

Selon le journal, précisant qu’une enquête interne a été ouverte, le trader français qui a causé la perte a « vu ses accès aux logiciels de marché suspendus, et une procédure de licenciement serait engagée à son encontre ». A la Bourse de Paris vendredi, le titre EDF a baissé de 2,38 % à 12,73 euros.

Source : 20 Minutes

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires