in

Dix-huit mois d’emprisonnement pour des menaces de mort envoyées à 42 députés

Ce jeudi à Paris, un homme de 34 ans a été condamné à dix-huit mois d’emprisonnement, dont dix mois ferme, pour avoir expédié, début mars par mail, des menaces de mort à 42 députés de tous partis.

Le tribunal correctionnel a demandé la conservation en détention du prévenu né au Cameroun, auparavant condamné pour “menaces de mort réitérées” en 2018.

Livreur de repas pour des applications mobiles, il avait été interpellé le 16 mars dans l’hôtel social où il était accueilli à Vincennes (Val-de-Marne). Il avait dès sa garde à vue nié les faits. Il s’est redit à l’audience victime d’un piratage informatique. Un “axe de défense assez fantaisiste”, a jugé la procureure.

Les 5 et 6 mars, 42 députés dont les noms commencent par les lettres C ou M, ont reçu des e-mails de menaces, accompagnés particulièrement des images d’égorgement. Les députés ne se sont pas représentés parties civiles.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments