in ,

"Discrimination" dans un bureau de vote : le rabbin de Toulouse porte plainte

Harold Avraham Weill, le rabbin de Toulouse, a portĂ© plainte. Il estime avoir Ă©tĂ© victime de “discrimination” dans un bureau de vote du centre ville de Toulouse, pendant le premier tour des Ă©lections dĂ©partementales. Le 22 mars dernier, le rabbin de Toulouse, Harold Avraham Weill s’est rendu Ă  l’Ecole Nord, Ă  Toulouse pour voter. Une dĂ©lĂ©guĂ©e du parti communiste lui a demandĂ© de retirer sa kippa, au nom de la laĂŻcitĂ©, pour pouvoir voter. Obtenant le “soutien” des autres Ă©lecteurs prĂ©sents, le rabbin a pu voter en gardant sa kippa. Il a portĂ© plainte, mardi, “pour discrimination”. Il a expliquĂ© qu’il a eu l’impression d’avoir “Ă©tĂ© humiliĂ©”. Le Parti communiste français a rĂ©agit Ă  l’incident. Pierre Lacaze, le secrĂ©taire dĂ©partemental du PCF a dĂ©clarĂ©, dans un communiquĂ© : “Le PCF dĂ©plore cet incident: il s’agit d’une mauvaise interprĂ©tation de la loi Ă©lectorale de la part de cette dĂ©lĂ©guĂ©e”. “Le PCF de la Haute-Garonne s’adressera Ă  M. Weill pour dissiper ce malentendu et l’assurer de notre soutien total dans le combat contre l’antisĂ©mitisme et les idĂ©es xĂ©nophobes”. La loi n’interdit pas les signes religieux dans un bureau de vote. La neutralitĂ© des bureaux de vote concerne les messages et autres signes politiques.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments