Deux femmes ont été tuées à l’arme blanche dans l’Hérault par le concubin de l’une d’entre elles

« Le mis en cause, le concubin d’une des deux victimes, a été interpellé par la gendarmerie dans le restaurant familial en face de l’appartement où se sont a priori déroulés les faits », selon le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland.

Il avait été placé en garde à vue vendredi vers 19h00 et avait expliqué « avoir fait une connerie » à ses proche.

Le meurtrier présumé et sa campagne n’étaient connus des services de police ou de gendarmerie « que ce soit comme auteur ou comme victime », précise le procureur. Et même la famille de la victime avait confirmé ne jamais avoir connaissance de menace contre elle.

La seconde victime qui n’était pas identifié vendredi soir « pourrait être une voisine de palier de la jeune femme visée ». « La nature de l’arme reste à déterminer, même s’il s’agit sans doute d’un couteau ».

Ce serait le 5ème féminicide cette année au cas où c’est confirmé après les meurtres de quatre femmes depuis le 1er janvier par leur compagnon ou ex-compagnon, dans le Maine-et-Loire, en Meurthe-et-Moselle, en Seine-Saint-Denis et à Nice dans les Alpes-Maritimes.

Source : Le Point

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires