Découvrez comment le loup a reconquis le territoire français à travers une animation captivante !

D’après les derniers chiffres rapportés par l’Office français de la biodiversité, la population lupine en France compte à ce jour 1 104 spécimens. Au cours des années, ces animaux ont élargi leur territoire de dispersion. On a même détecté des loups en solo dans la partie occidentale du pays.

La Réapparition du Loup en France

Depuis les années 90, le loup a fait un spectaculaire retour en France, reconquérant 53 départements sans avoir été volontairement réintroduit par l’être humain. Le plan national d’action sur le loup 2024-2029, lancé le 18 septembre, vise à apporter des solutions aux problématiques engendrées par cette augmentation de la présence de canidés en France. Ainsi, des questions telles que les méthodes de comptage et les quotas de loups pouvant être légalement tués chaque année sont en jeu.

Le loup a été classé comme une « espèce strictement protégée » en Europe par la Convention de Berne en 1979, ce qui a permis à cet animal de réinvestir son habitat naturel après avoir disparu du paysage français au début du XXe siècle. Au cours des années 1990, des loups venus d’autres pays européens ont recommencé à être aperçus dans les Alpes françaises.

«L’évolution de la réglementation, la présence de loups en Italie et en Allemagne, la reforestation qui a augmenté la population de chevreuils, de cerfs et de sangliers, a vraiment permis à l’espèce de se réimplanter en France», explique Nicolas Jean, directeur adjoint chargé des grands prédateurs terrestres au sein de l’Office français de la biodiversité (OFB).

L’Expansion du Loup

C’est également pendant les années 1990 que l’OFB a mis en place le réseau loup-lynx. Chaque année, entre octobre et avril, des professionnels et des bénévoles recueillent les indices de présence de loup. Couplées à des analyses ADN basées sur les selles et les poils trouvés sur le terrain, ces informations permettent d’estimer annuellement le nombre de loups présents en France.

Historiquement cantonnées au sud-est de la France, les meutes de loups se sont progressivement étendues. En 2022, des loups ont même été observés dans l’ouest de la France. Début septembre, l’OFB a estimé la population de loups en France en 2023 à 1 104 individus. Depuis le début du dernier plan d’action national en 2018, le nombre de loups a presque doublé, passant de 571 à 1 104.

Des Contestations Nombreuses

Cependant, ce chiffre ne fait pas l’unanimité. «Il ne correspond pas à ce que nous constatons sur le terrain. La population réelle de loups est très supérieure à l’estimation donnée», argumente Cédric Labouret, éleveur de vaches laitières en Savoie et représentant des Chambres d’agriculture au sein du Groupe national loup.

Pour de nombreux éleveurs, le nombre de loups estimé par l’OFB est incohérent avec le nombre d’attaques constatées : 12 526 en 2022, selon le ministère de l’Agriculture. Avec le plan actuel, 19% de la population estimée est autorisée à être tuée chaque année, ce qui renforce davantage les contestations des éleveurs envers les méthodes de comptage de l’OFB.

Claude Font, secrétaire général de la Fédération nationale ovine et éleveur de brebis en Haute-Loire, exhorte l’OFB à réactualiser ses méthodes statistiques. En réponse, le ministère de l’Agriculture a annoncé que les méthodes de comptage seront révisées dans le cadre du nouveau PNA.

source originale : www.francetvinfo.fr
mode d’écriture : automatique par IA