in

Crack à Paris : une femme morte d’overdose retrouvée au square porte de la Villette, les riverains n’en peuvent plus, la mairie dénonce une  » hystérie nauséabonde « 

Crédit photo : afp.com - THOMAS COEX

Exaspérés par la situation, une vingtaine de collectifs et d’associations de riverains interpellent Emmanuel Macron dans une lettre pour lui demander d’abandonner des projets de salles de consommation de drogues, en lui revendiquant « un engagement fort et rapide en vue d’une politique nationale qui ne se contente pas d’accompagner l’addiction de manière sécurisée ».

« La consommation compulsive de cette drogue très addictive, amènera les usagers à se procurer sans discontinuer une nouvelle dose, à proximité des HSA où les dealers les attendront », redoutent ces riverains. Quant à la jeune femme âgée d’une vingtaine d’années découverte sans vie, elle ne vivait pas sur place, mais y allait tous les jours avec son chien, selon des consommateurs de crack.

Pour Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire PS Anne Hidalgo,   » la compétence  » de ces collectifs concernant la situation est  » proche du néant « .  » Qui sont-ils pour porter un jugement sur l’efficacité d’une politique de santé publique extrêmement complexe ?  » , a-t-il pointé. Pour rappel, Anne Hidalgo a déjà réclamé plus d’actions de la part de l’État concernant ce crack à Paris.

Source : Le Figaro

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires