À Paris, une enquête ouverte après qu’une CPE du lycée Charlemagne ait été victime de harcèlement en ligne et de menaces de mort après avoir demandé à une élève de retirer son voile

Pixabay

Les faits se sont produits ce jeudi quand une élève qui porte un voile s’est présentée à l’épreuve de Français du baccalauréat à son centre d’examen. La CPE aurait interdit l’entrée de cette fille si elle n’enlève pas son voile. Selon la CPE, l’élève a refusé d’enlever son voilé mais selon l’élève, elle l’a retiré mais a été quand même interdit d’entrer.

Menacée de mort, la Conseillère principale d’éducation a porté plainte et une enquête a été ouverte, a rapporté Le Parisien.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires