in

COVID-19 : Une pandémie qui a amélioré l’alimentation des Français

Bien que le Coronavirus a engendré une crise, il a aussi conduit à des effets positifs pour certains.

Le confinement a permis une limite drastique des mauvaises pratiques de plusieurs Français selon un baromètre santé Odoxa-FG2A. Cela a fait une diminution de Français qui qui boit, mange gras, sucré, salé et baisse considérablement le nombre de fumeurs. Mais hélas n’a pas affecté le comportement des fumeurs de Cannabis et consommateurs de médicaments potentiellement dangereux.
Le confinement a aussi mis en avant la responsabilisation individuelle c’est-à-dire que chacun doit se prendre en main. Même les personnes ayant des comportements à risque ont le devoir de prendre leur responsabilité en raison des coûts importants que cela peut engendrer pour la collectivité. Les gens exigent même des punitions pour les contrevenants. Les gens ont ouvert les yeux sur le fait d’être responsable et d’oublier le fait de toujours compter sur l’Etat qui ne considère même pas l’avis des scientifiques selon certains.
L’inactivité imposée du confinement a eu comme conséquence l’augmentation des prises de poids et des comportements à risque : 35% des Français affirment qu’ils ont pris en moyenne 3.2 Kg. Et 58% environ disent que cela n’a rien changé à leur pratique santé, ils ont même affirmé qu’ils ne vont rien changer à leur habitude, cela leur convient déjà et que ce n’est pas un grand danger pour eux et leur santé. Aussi ils ont de moins en moins de vigilance sur les mesures de prévention contre le COVID-19. La perception sur l’utilité de l’OMS a même pris un coup vis-à-vis des Français.
Bref, il faut quand même se réjouir et considérer le fait que 2 sur 3 personnes pratiquaient toujours régulièrement des activités physiques malgré tout en France.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments