La question d’une 4e dose de vaccin anti-Covid est « est sur la table », selon Alain Fischer

Pixabay

« Il faut obtenir les données concernant le niveau et la durée de protection conférée par le rappel contre le variant ; et en fonction des données, si la protection contre les formes graves diminue ou est stable à un très bon niveau, en fonction de la classe d’âge, si les personnes sont fragiles ou pas, alors il faudra préconiser, dans un délai que je ne peux pas aujourd’hui préciser, sur la nécessité d’un rappel supplémentaire, soit pour tous soit pour les personnes fragiles », a expliqué le professeur Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale de la France, au micro de RTL ce mercredi 29 décembre.

Alain Fischer a pris Israël comme exemple, où la quatrième dose de vaccin contre le coronavirus est déjà administrée aux soignants volontaires. « Il faut laisser le temps à l’analyse scientifique des données », mais « peut-être qu’on fera la même chose », a-t-il souligné.

Source : RTL

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires