in ,

Covid-19 : après les Alpes-Maritimes, faut-il d’autres confinements locaux ?

Depuis lundi, les habitants des Alpes-Maritimes sont fixés. Pour faire face à la flambée de l’épidémie de coronavirus, le littoral du département va connaître deux week-ends de confinement. Cette première mesure de confinement local intervient dans un département où le nombre de contaminations est particulièrement important. Mais à y regarder de plus près, au regard des données au niveau national, les résultats posent question un peu partout ces derniers jours.

Certaines données, en effet, interrogent et inquiètent. Le nombre de contaminations quotidiennes en France est en hausse depuis six jours, un fait inédit depuis le début du mois de février. Depuis dimanche, le nombre des hospitalisations augmente également au niveau national, avec des tensions plus marquées dans les départements des Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes, de l’Isère, de la Moselle, du Nord, du Rhône, et dans certains endroits de l’Ile-de-France.

Dans ce contexte, l’idée de mettre en place des confinements locaux et circonscrits aux week-ends, comme dans les Alpes-Maritimes, fait son chemin. Notamment parce que beaucoup de contaminations se font dans la sphère privée, dans les moments de convivialité. Et certaines villes, comme Dunkerque, ou départements, comme celui de la Moselle, connaissent une situation très tendue.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments