in ,

Corée du Sud: la présidente a réclamé des excuses au Japon sur les esclaves sexuelles coréennes

A l’occasion de l’anniversaire du soulèvement de 1919 contre l’occupation japonaise dans la péninsule coréenne, la présidente sortante Park Geun-Hye a exhorté ce dimanche 1 mars le Japon à présenter des excuses à la Corée. Pourquoi ? A cause des esclaves sexuelles d’origine coréenne qui ont été enrôlées de force dans les bordels de l’armée japonaise durant la Seconde guerre mondiale: “Nous avons maintenant seulement 53 survivantes âgées en moyenne de 90 ans. Le temps pour rétablir leur honneur nous est compté”, a clamé la Présidente. Jusqu’à ce jour, le gouvernement japonais n’a émis aucun avis sur l’enrôlement de force de ces femmes coréennes. Même si le Japon a reconnu les traumatismes et les souffrances des femmes asiatiques dans la “déclaration Kono”, il semblerait que ce ne sont pas seulement les Coréennes qui ont servies dans les bordels de l’armée impériale: il y a aussi des femmes d’origine philippienne, chinoise, taïwanaise et indonésienne.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments