CHU de Nice : 30 % des malades en réanimation pour Covid-19 sont des anitivax qui ont utilisé des faux pass sanitaires

Isopix

Sur l’antenne de BFMTV, la cheffe du service de réanimation à l’hôpital d’Antibes a confirmé : « En général, ce sont plutôt des antivax qui s’assument plus ou moins bien, et qui peuvent regretter leur choix, mais d’autres persistent, assurant parfois, même en réanimation, que le Covid-19 n’existe pas. »

Avec la circulation des 110 000 faux pass sanitaires en France, jeudi 16 décembre, le ministre de l’Intérieur s’est dit favorable à l’abandon des poursuites à l’encontre des personnes détentrices d’un faux pass et qui souhaiteraient se mettre en règle. Cette décision va faciliter le travail des soignants pour prendre en charge les malades qui ont des faux pass sanitaires. Récemment, un patient atteint du Covid-19 est décédé à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches vendredi, elle n’a pas dit aux soignants que son certificat de vaccination était un faux. Le chef de service de l’établissement a rappelé : « Un faux certificat de vaccination ne protège pas contre le virus et peut aiguiller faussement le médecin qui vous prend en charge. »

Source : BFMTV

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires