Le chef de la diplomatie ukrainienne accuse son homologue russe d’être « complice des crimes » russes

Après une rencontre avec les chefs de la diplomatie des pays de l’Otan à Bruxelles, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba a accusé son homologue russe Sergueï Lavrov d’être « complice des crimes » commis par l’armée russe depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, comme le rapporte Le Figaro.

Ce dernier a déclaré devant la presse : « Le fait qu’il justifie les bombardements d’un hôpital à Marioupol et les crimes de guerre commis à Boutcha et dans d’autres villes et villages d’Ukraine (…) le rend complice de ces crimes. Chaque commentaire qu’il fait vise à perturber les pourparlers, à les bloquer et à ne pas les poursuivre. S’il est question de la paix en Ukraine et de l’arrêt des morts, alors je suis prêt à rencontrer n’importe qui. Pour éviter un autre Boutcha, nous devons parler et voir comment nous pouvons mettre fin à cette guerre ».

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires